Beaucoup de choses dans notre vie sont provoquées par un trop plein d’égo dont nous sommes tous coupables. C’est le sujet auquel s’attaque Ryan Holiday dans Ego is the Enemy dont je voulais te parler aujourd’hui.

Pour réussir à désamorcer son égo et se placer dans une posture te permettant d’évoluer et d’apprendre, il est essentiel de retenir trois règles :

  1. Tu n’es pas aussi important que tu le penses
  2. Il te faut revoir ton attitude
  3. La quasi totalité de ce que tu connais et de ce que tu as appris est périméeou totalement fausse 

Dit comme ça c’est un peu brutal, mais nécessaire. Je vais t’en apprendre un peu plus sur cet ennemi invisible qui te pourris la vie :

  • L’égo n’est pas entièrement mauvais : pour ne pas tout mélanger il est important de distinguer l’égo qui te permet d’avancer de l’arrogance qui ne te sers à rien.

  • L’égo nous empêche de nous remettre en question : à beaucoup d’occasions nous refusons de nous remettre en question, car avouer que l’on a tort est extrêmement difficile. Mais en refusant de blesser notre égo, nous endommageons et notre vie et les autres.

  • On ne peut apprendre si l’on est persuadé de tout connaître : hors si tu n’apprends plus, tu meurs. De même tu ne peux pas découvrir le monde autour de toi si tu es persuadé que tout tourne autour de toi.

  • L’égo veut toujours plus : Il est important de prendre le temps de se recentrer pour savoir ce que l’on veut vraiment. La vie est faite de choix mais l’égo déteste choisir. Savoir ce que l’on veut vraiment permet aussi de se défaire du diktat du regard des autres.

Apprendre à dompter son égo, c’est aussi s’éviter une chute brutale. J’avoue que n’est pas un travail facile, j’ai aussi souvent eu tendance à lui céder, mais c’est un combat quotidien qui vaut la peine d’être mené.

Accepter que je ne connais pas tout me permet de rester curieux à chaque étape de ma vie, de me remettre en question, d’évoluer et de grandir.

On se revoit vite pour un autre livre, d’ici là n’hésite pas à me faire part de tes essais, interrogations, découvertes !

“Il n’y a pas un seul moment pour changer une personne. Il y en a une multitude.” — Ryan Holiday